Crisis Line: 1-800-265-0598 or 519-354-6360

Signes de violence

Qu’est-ce que la violence contre les femmes?

La violence contre les femmes comprend tout recours aux menaces, aux gestes ou à la force physique pour vous effrayer, vous contrôler ou vous intimider.

Si vous vous sentez en danger et subissez l’une de ces formes de violence, vous êtes une victime.

La violence contre les femmes peut prendre différentes formes. Elles sont communément regroupées sous les types suivants :

 

Violence physique
La plus évidente, elle comprend pousser, secouer, frapper, battre, torturer, mutiler, ainsi que les agressions armées et le meurtre.

 

Violence émotionnelle et psychologique
Elle comprend différentes tactiques pour miner la confiance en soi d’une personne telles que crier, empêcher de voir des amis ou des membres de la famille, insulter, utiliser un langage offensant, humilier, harceler, mépriser, isoler et priver d’affection délibérément.

 

Violence sexuelle
Toute forme d’activité sexuelle sans consentement (c.-à-d. forcée) allant du harcèlement, en passant par les attouchements jusqu’au viol. Cette forme de violence comprend aussi l’inceste.

 

Violence financière
Elle comprend différentes tactiques pour obtenir le contrôle total ou partiel des finances, de l’héritage ou du revenu d’une personne. Elle peut inclure empêcher une personne d’accéder à son argent ou à ses relevés bancaires ou aux renseignements concernant ses placements, son revenu ou ses dettes, ou encore, empêcher une personne d’exercer un emploi en dehors du foyer ou toute activité menant à l’indépendance financière.

 

Négligence
Elle comprend ignorer les besoins et droits fondamentaux d’une personne, et refuser ou retarder son accès à la nourriture ou aux soins médicaux.

Comment savoir si je suis victime de violence? Il y a plusieurs façons de savoir si vous êtes victime de violence.

Faire confiance à votre intuition constitue un bon point de départ.

Souvent, les femmes rapportent une combinaison de signes : des sentiments et des gestes. Réfléchissez aux questions ci-dessous pour identifier celles qui s’appliquent à vous. Si vos propres sentiments sont similaires à ceux décrits ici, vous pourriez être victime de violence dans votre couple.

 

Demandez-vous :

  • Est-ce que je sens que je dois « marcher sur des œufs » pour éviter la colère de votre partenaire?
  • Ai-je peur de la colère de mon partenaire?
  • Est-ce que je me sens dans l’obligation de ne plus voir certains amis ou membres de la famille, ou encore de cesser de faire certaines activités qui me plaisent parce que mon partenaire ne les aime pas?
  • Ai-je peur de parler à mon partenaire des inquiétudes ou des sentiments que j’éprouve au sujet de notre relation
  • Est-ce que je me sens obligée de faire ce que mon partenaire me dit de faire parce que j’ai peur de le froisser? Est-ce que je me précipite pour « sauver » cette personne lorsqu’elle est perturbée?
  • Suis-je la seule personne qui peut aider mon ou ma partenaire et qui doit tenter de « réformer » cette personne?

 

Croyez-vous que :

  • Vous devez rester parce que votre partenaire se ou vous fera du mal si vous partez?
  • La jalousie est une preuve d’amour?
  • Ce que votre partenaire vous dit pour vous ridiculiser est vrai?
  • Vous avez tort de ne pas apprécier les faveurs sexuelles que votre partenaire vous oblige à faire?
  • les rôles traditionnels de l’homme et de la femme doivent être maintenus; que l’homme doit prendre les décisions et que la femme doit lui plaire?

Avez-vous déjà :

  • Trouvé des excuses pour vous-même ou pour d’autres afin de justifier le comportement de votre partenaire lorsque vous subissez ses mauvais traitements?
  • Cessé d’exprimer vos opinions si votre partenaire n’est pas d’accord avec vous?
  • subi la colère ou la jalousie de votre partenaire sous forme de coups de pieds, de claques, de poussées ou en devenant la cible d’objets lancés?

Si vous reconnaissez l’un ou l’autre de ces signes, n’hésitez pas à communiquer avec le Centre pour femmes. Nous sommes disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.